Événement

Tagada Jones + Diego Pallavas + The Foxy Ladies

Concerts et conférences en soutien aux luttes antifascistes. Le festival militant revient cette année avec un warm-up du festival !

Originaire de Rennes, le groupe existe depuis 1993, ils sortent en 1995 leur 1er CD eponyme, dans la veine punk rock. Ils vont très vite écumer les salles de concerts. Le groupe ne cesse de peaufiner sa musique qui assimile au fur et à mesure des courants musicaux divers (métal, électro, hardcore, dub, …) Au niveau des textes le groupe donne dans le sévèrement burné, engagé et intelligent c’est le genre de paroles qu’on aimerait entendre plus souvent. Le groupe revient en 2008 avec l’album Les Compteurs à Zéro.

 

Diego Pallavas Machine a tube du punk rock français, existe depuis Avril 2004. Le quatuor s’est forgé une réputation scénique où s’entre mêle énergie brute, sueur et théâtralité drainant de plus en plus  d’adeptes et faisant exploser le compteur kilométrique de leur camion.

Sur disque Diego Pallavas séduit au-delà du cercle hermétique des punks rockeurs traditionnels. Les compositions sont au prime abord simple et « rentre dedans », mais laissent souvent transparaître dans les textes une sensibilité déroutante et une bonne dose de sarcasme.
Portés par une voix atypique ce sont avant tout des chansons légères avec une triste réalité sociale en toile de fond.

 

Dire des Foxy Ladies que c’est un groupe de filles n’a aucun intérêt musicalement.
Dire qu’elles sont le pur produit d’un Rock qui mêle hard, grunge et punk est plus éclairant quant au crédo du jeune combo. Objectif : sonner rock, sonner fort, sonner juste.

Fort de leur expérience live et d’un accompagnement de deux ans avec la SMAC des Abattoirs, elles entrent en studio en mars 2017 pour concocter leur 1er album, Backbone, qui sortira en septembre 2017.
Ce dernier est un véritable concentré d’énergie et de violence brute avec des titres comme Fallout, For Fools ou encore Under Control.

Avec les Foxy Ladies il n’y a que deux chemins possibles : soit on les découvre par l’album et on se précipite pour les voir sur scène, soit on les découvre par la scène et on achète l’album en sortant du concert. Dans les deux cas, vous êtes entre leurs griffes et c’est très agréable ..