En 2007, la Région Rhône-Alpes a souhaité poser les premiers jalons d’une politique en faveur des langues régionales et a commandé une étude sur l’occitan et le francoprovençal, menée par l’Institut Pierre Gardette de l’Université catholique de Lyon associé à l’Institut national de la Recherche Pédagogique (désormais Institut français de l’Éducation) et à divers laboratoires spécialisés.

Cette étude comprend deux parties :

un état des lieux et des préconisations de stratégies et d’actions en faveur des langues régionales, pouvant être mises en œuvre par différents niveaux de collectivités.

L’étude FORA (francoprovençal et occitan en Rhône-Alpes), rendue en 2009, a servi de base aux réflexions de la Région pour l’élaboration de sa politique de soutien aux langues régionales, adoptée le 9 juillet 2009 par délibération intitulée Reconnaître, valoriser, promouvoir l’occitan et le francoprovençal, langues régionales de Rhône-Alpes.

La Région, pour laquelle la défense de la diversité culturelle est une priorité, souhaite aujourd’hui élargir son soutien aux langues issues de l’immigration et parlées sur son territoire.

Elle a donc proposé une étude dont les objectifs seraient de :

  •  dresser un état des lieux des pratiques sociolinguistiques en Rhône-Alpes et des actions institutionnelles et associatives mises en place en faveur des langues de l’immigration sur le territoire rhônalpin depuis au moins cinq ans,
  • mettre en avant les attentes des populations et des partenaires institutionnels et associatifs,
    préconiser les termes d’une politique pour la Région Rhône-Alpes en faveur des langues de l’immigration, avec plusieurs scénarios budgétaires.

Le CMTRA et le CCO Jean-Pierre Lachaize de Villeurbanne ont répondu à cet appel d’offre et ont été retenus. Pour la réalisation de l’étude, ces deux structures ont fait appel à Benjamin Vanderlick, coordinateur du Réseau Traces, Forum des mémoires d’immigrés en Rhône-Alpes, assisté par Emmanuel Arbouch.  Le rapport final est rédigé par Benjamin Vanderlick, Yaël Epstein et Fernanda Leite.

La première présentation des résultats de l’étude a eu lieu à l’occasion du colloque « Quel avenir pour nos langues? » organisé par la région Rhône-Alpes. Retour ici sur ce colloque.

Étude des Langues de l’Immigration en Rhône-Alpes (LIRA)

réalisée par Le CCO et le CMTRA avec le concours de la région Rhône-Alpes.

Direction de l’étude :

Yaël Epstein et Fernanda Leite

Comité scientifique :

Michel Bert et Bénédicte Pivot, Laboratoires Dynamique Du Langage et ICAR de Lyon 2

Michel Kneubühler, consultant, auteur, chargé d’enseignement à Lyon 2

Jacques Barou, IEP Grenoble

Marina Chauliac, conseillère à l’ethnologie de la DRAC Rhône-Alpes

Abdellatif Chaouite, ADATE/ Ecarts d’identité, Grenoble

David Chevallier, chargé d’études et président du CCO de Villeurbanne

Benjamin Vanderlick, coordinateur du Réseau Traces, Forum des mémoires d’immigrés en Rhône-Alpes, assisté par Emmanuel Arbouch