Résidences artistiques


Résidences de création artistique

Le CCO propose un dispositif de résidence et d'accompagnement pour les artistes de l'agglomération lyonnaise, dans tous les domaines artistiques, répondant à au moins l'un des critères suivants :

pluridisciplinarité faisant appel au numérique / s'inspirer des esthétiques artistiques urbaines, du monde, traditionnelles / dimension participative / plurilinguisme

Les artistes en résidence au CCO

Saison 2017-2018

DANSE

Cie des prairies

_pour hélio_


 

Coudre son vêtement à danser dans un tissu crée pour l'occasion au motif de l'usine Tase. C'est la performance que propose la Compagnie des prairies, en préfiguration de son Inventaire dansé de Villeurbanne, montré dans le cadre de la prochaine Biennale de la danse.

Julie Desprairies, chorégraphe en résidence au Rize, collecte depuis plusieurs mois les mouvements qui agitent la bouillonnante Villeurbanne. Huit volets concernent des lieux ou thèmes traversés par Le Rize depuis sa création : une cartographie des patrimoines dansés villeurbannais, l’usine hydroélectrique de Cusset, la ville comestible, l’art public, la Mlis, la Doua, les migrations… 

A l'occasion de "Mémoire vive", ce dernier volet est expérimenté avec des personnes rencontrées au Centre d'accueil de demandeurs d'asile de Forum réfugiés-COSI (Villeurbanne) et partagé avec le public du festival.

Site de la compagnie

Cie TEGUERER

_BAL Poussière_


 Bal poussière est une création d'un spectacle afro-contemporain pour 8 artistes. A travers ce spectacle, la Compagnie souhaite déveloper les pratiques artistiques amateurs, des ateliers et stages de danses seront organisées avant chque représentations. Une proposition artistique autour de la danse, du rythme, mais aussi d'habiter le paysage de la scène, l’espace public et urbain... par un décor issu d’une série d’objets du quotidien disposés le temps de la représentation; Les artistes invitent les spectateurs à célébrer, fêter, jouer, participer… au bal. Que se passe t’il ensuite ? Un chant, une série de chorégraphie, un morceau de musique... ?

Facebook de la compagnie

ARTS NUMÉRIQUES / PLURIDISCIPLINAIRE

Cie théâtre du grabuge

_Alter égal.es _


 

Alter égal.es est un projet de création artistique pluridisciplinaire et participatif associant des artistes, des habitants et des habitantes de Villeurbanne pour favoriser l'expression citoyenne autour des enjeux d'égalité. Depuis janvier 2018, la compagnie du Théâtre du Grabuge propose un parcours d'ateliers de pratiques artistiques (écriture, slam, chant polyglotte) pour parler des combats individuels et collectifs contre les inégalités et raconter en mots et en musique la richesse et la pluralité de nos langues, de nos parcours et nos engagements.

Une première forme passerelle a été présenté lors du festival Mémoire Vive 2018

Ce projet s’inscrit dans le dispositif Femmes Créatrices/ Femmes Citoyennes du CCO  qui propose un ensemble d’actions complémentaires artistiques, culturelles et citoyennes visant à renforcer l’expression et le pouvoir d’agir des femmes vivant dans les quartiers populaires.

Site de la compagnie

MAGALIE RASTELLO & MARCELO VALENTE

_AUDIOSCOPE_


Audioscope interroge le sens de graver et de conserver des informations sur un objet physique et explore des supports hybrides pour conserver, transmettre, partager des données audiovisuelles.
Le projet réunit une designer et un artiste, Magalie Rastello et Marcelo Valente, autour de la notion de paysages mentaux et mémoriels de chacun, à travers le recueil de récits et d’images.

Implantés au sein de l’actuel CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation), sur le site du projet Autre Soie, ils y intègrent leur projet, entre la beauté de la nature environnante et la réalité de la situation des migrants.

Plus d'informations

CIE SYSTEMES K

_immersion_


Les artistes de Systemes K en « immersion » dans le quartier des Brosses vont à la rencontre des habitants, en recherche pour la création 2019 sur l’aménagement du territoire : l’aménagement du territoire, ménage-t-il les gens ?

Le quartier des Brosses constitue, pour la Compagnie un atelier de création. Sans plan assigné, marcheurs de l’urbain nous accueillons le paysage tel qu’il se donne ; arpenter ces mètres carrés est une façon d’habiter ce morceau de la ville en nomades et d’y croiser les personnes qui l’occupent. Ne pas avoir d’idées préconçues, visiter le territoire et ses acteurs, créer une dynamique autour du lieu, activer un nouvel imaginaire porteur pour les citoyens ! C’est le projet qui nous anime à l’Autre Soie.

Qu’elle poétique de l’itinérance surgira ? Se soumettre à la topologie du lieu suffira-t-il à donner libre cours à nos imaginaires ?


Étape de résidence dans le cadre du festival Mémoire Vive.


DE MA FENêtre


 

Suite à un atelier d’écriture organisé par Samira Negrouche à l’occasion du festival Mémoire Vive, des textes ont été rédigés sur l’évolution des paysages urbains habités.

Plus d'informations ici

LES PARTICULES

_Robots_


Étape de travail sous forme de conférence gesticulée sur les robots et les intelligences artificielles. Pourquoi ? Parce qu’Asimov, parce que les T1000, parce que Boston Dynamics et parce Wall-E. Et parce que la «robolution» nous interroge. Une remarque en passant : dans notre société actuelle, ne sommes-nous pas déjà tous des robots ? Voyons si nous oserons y répondre. Si nous ne le faisons pas, c’est que le programme qui gère notre intellect est vraiment bien foutu.
Résidences accueillie dans le cadre du festival Mémoire Vive.

Conception et jeu Aurélien SERRE & Raphaël GOUISSET // Regard extérieur Marion LECHEVALIER // Production Les Particules

Plus d'informations ici

MUSIQUE

ALGORYTHMIK


Pour son nouvel EP, AlgoRythmiK a choisi de travailler le son et la lumière en résidence au CCO. La mise en scène se veut grandiloquente en terme de rythme AlgoRytmik porte bien son nom et a mis la sauce : une dubstep / bass music résolument funky qui nous attrape par le colbac pour nous pousser sur la piste de danse.

F | Premier souffle


« Pourquoi ce premier souffle ? Parce qu’il y a là le souhait de raconter l’histoire de Frankenstein à qui ne l’aurait jamais entendue. » À l’origine de F | premier souffle, un appétit, celui d’un labo musical et d’une langue ainsi conjugue s dans un projet transversal : Imaginer un concert expérimental dans sa forme, populaire par ses codes, moderne dans le verbe, qu’il soit lu ou chante. À l’ouvrage en studio depuis plus d’un an sur la mise en musique de poe mes romantiques et contemporains, le trio lyonnais Culottes Courtes entend parler de “À l’heure qu’il sera” de l’autrice Pauline Picot, lyonnaise également.

THÉÂTRE

blÖffique théâtre

_Oniré_


 

ONIRé propose une fiction qui imprègne sur les espaces publics ce sentiment d'incompréhension et d'intimité que nous éprouvons parfois au sortir des rêves nocturnes quand, au réveil, la limite entre songe et réalité n'est pas encore tout à fait rétablie, que nous avons la sensation d'avoir traversé un monde qui n'appartient qu'à nous et reste pourtant étranger: le souvenir du rêve demeure comme une question qui attend sa réponse. Une proposition poétique pour que les territoires du commun nous interrogent encore et nous dépaysent peut-être… 

La compagnie Blöffique théâtre a effectué une résidence sous forme de collecte de rêve auprès des habitants de la Soie

 

Site de la compagnie

CIE L'ARCHIPEL

_Salek / La quête _


Salek / La Quête est une création pluridisciplinaire qui rend un hommage et un hymne à la vie, en tout homme il y a une quête. Inspiré et imprégné de ces grands poètes, philosophes et mystiques tels qu'Omar Khayyam et Rumi, Salek mêle avec finesse la culture poétiques arabe et persane.

Site de la compagnie

Pour plus d'informations sur les résidences passées, consultez nos archives !